Les espaces communs

La maison octogonale au toit de chaume

Les Kerterres sont à la fois lieu de partage comme lieu de calme et de retour à soit même. Elles sont toutes regroupées autour d’un point central, la maison au toit de chaume. C’est un lieu de rencontre et de convivialité où petits et grands peuvent se retrouver pour parler, jouer, s’émerveiller ensemble. Cette maison offre un grand nombre de possibilités.
Tout d’abord son coin calme où se poser et papoter sur les nombreux coussins et canapés. Son petit coin cuisine offrant la possibilité de se préparer et pourquoi pas partager un bon repas tous ensemble.
Son instrumentothèque permettant de découvrir de nombreux instruments et de partager ensemble un moment de musique. Piano, harpe, accordéon, violon, cythare, derbouka, clarinette, didgeridoo, guitare.

Et pour les yeux, il y a la WahouOthèque pour s’émerveiller de la nature. En ouvrant ces livres, le seul mot qui nous vient est : Wahou ! Dans cette bibliothèque se trouvent également de nombreux autres ouvrages sur un nombre varié de thématique essentiellement axés sur la nature (mais pas seulement). Une partie de la bibliothèque est spécialement dédiée aux enfants.
La maison au toit de chaume est donc un lieu central de rassemblement, de convivialité et de rencontre qui possède également son four à pain et plusieurs terrasses arborées de grandes vignes.

La Kerterre de bain

Collée à la maison au toit de chaume, la Kerterre  de bain est déjà confortable et en cours d’amélioration. Lorsque le soleil nous offre de fortes chaleurs, il est agréable de venir se rafraîchir à l’intérieur de la magnifique baignoire galet en profitant de son grand pommeau formant une averse d’eau fraîche au dessus de notre tête. Quel beau contraste, profiter de la pluie tout en étant baigné dans un halo de lumière que les rayons du soleil nous offre en traversant l’eau de pluie retenue par le skydôme. Cette coupole créant de magnifiques oscillations de lumière. On appréciera la luminosité par sa fenêtre ovale et ses boules de lumières traversant les murs dans lesquelles de petites méduses ont pris place.

La Kerterre de bain est tout aussi agréable lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous ou que la lune pointe le bout de son nez. Elle devient alors un lieu propice pour se prélasser dans un bon bain, où l’eau atteint la température idéale chauffée par le chauffe-eau à bois.
Profiter d’un moment de détente et de chaleur, lorsque le soleil est parti se coucher et que notre seule compagnie est celle des flammes des bougies qui dansent du haut de leur chandelier, ou encore des méduses qui, nourries par la lumière du jour, nous émerveillent de leurs couleurs fluorescentes. Une fois terminé, c’est détendu que l’on quitte cet endroit. Et l’eau elle aussi s’en va, partant rejoindre les nombreuses plantes phytoépuratrices qui se mettent alors au travail pour la nettoyer. D’où l’importance pour elles d’utiliser des produits naturels afin de les respecter tout en respectant également notre corps.

La Kerterre toilettes Sèches

Lorsque le bruit de quelques gouttes nous rappelle un besoin naturel, il est simple de repérer la Ker Toilettes Séches à sa belle porte en forme de goutte d’eau.

Une fois entré, c’est tout d’abord la bonne odeur que dégage son tapis végétal composé de plantes odorantes (laurier, fenouil, lavande, tanaisie…) qui nous accueille et vient ravir notre odorat. Puis c’est son imposant trône sculpté qui nous accueille. Et c’est une fois installé confortablement dessus, pour rendre à la terre ce qu’elle nous a offert, que l’on découvre les nombreux trésors que renferme cette Kerterre si spéciale. Il y a ces fenêtres vases de cristal et ses boules transparentes traversants les murs de part en part et créant de très beaux jeux de lumière. On y trouve aussi sa mini cheminée dorée car si nécessaire, autant se sentir bien au chaud à tout moment. Une petite Kerterre bien agréable pour un moment intime lui aussi agréable.

Mais peut-être que tout le monde ne connaît pas les toilettes sèches, en voici donc une brève explication : sèche, tout simplement parce qu’il n’y a pas d’eau. Pour nos besoin on fait cela dans des toilettes qui à première vue semble comme les autres. Une cuvette sur laquelle où s’asseoir, mais à l’intérieur c’est un bac qui récupère sur un lit d’herbe notre humus. On recouvre le tout de sciure de bois qui empêche toute odeur désagréable de venir chatouiller nos narines. Et le mieux c’est qu’une fois le bac rempli, on peut utiliser son contenu pour nourrir la terre, qui nous avait avant cela nourrit elle aussi. Quel beau cycle !